CAMEROUN: BIYA VEUT ETOUFFER LA PRESSE OPPOSANTE

Pas d’aides publiques pour les journaux qui font l’apologie de la désobéissance
Hugues SEUMO, Camer.be, 31/07/2008. Les entreprises privées de la communication qui œuvrent contre l’unité nationale et qui font l’apologie de la désobéissance ne recevront pas d’aide publiques. L’annonce a été faite mardi dernier par le ministre de la communication lui-même, Jean Pierre Biyiti Bi Essam qui présidait à l’occasion les travaux de la commission nationale en charge de l’aide publique à la communication privée.

Selon le ministre Biyiti Bi Essam, interviewé par la CRTV le 30 juillet 2008, les critères ont été mis en place et sur la base de ces dernières, la Commission examinera les demandes. Le demandeur devra entre autre justifier de son existence, sa qualité, présenter un certain nombre de documents qui indiquent qu’il est en règle avec l’administration, la CNPS… Lire le reste de cette entrée »

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE: UN FONDEMENT NATUREL

Au cours de ses 4,5 milliards d’année d’existence, la terre a connu différents cycles de réchauffement et de refroidissement.

Depuis la fin de la dernière période glacière, il y a environ 13 000 ans, la terre s’est réchauffée de 4°C en moyenne.

Aujourd’hui, il est établi que le réchauffement s’accélère. En un siècle, la température a augmenté d’un demi-degré. Lire le reste de cette entrée »

BIENVENUE CHEZ LES BAMILEKES

MURIEL DEVEY, Jeune Afrique, 27/07/2008

La foule est silencieuse. Même les oiseaux de la forêt sacrée, toute proche, ne piaillent plus. Comme s’ils avaient deviné que le moment est grave. Tout à coup, le son du clairon déchire le silence. La dépouille mortelle arrive, suivie de la famille éplorée. Lire le reste de cette entrée »

NE ME PARLEZ PLUS DE CHINAFRIQUE!

Les Noirs interdits de bistrot à Pékin

A quelques semaines du lancement de la grand-messe olympique, la lutte contre les « fauteurs de troubles » potentiels s’amplifie. A Pékin, des propriétaires de bars viennent de recevoir l’ordre de ne plus servir les Noirs. Lire le reste de cette entrée »

SI J’ETAIS… Les Soeurs Williams

Comment aurais-je géré et interprété le rejet du public?

Aurais-je décidé de reprendre le tennis après l’arrêt succédant à la mort de ma sœur?

Quelle serait mon message vis à vis de l’opinion public?

C’est à vous!..

Si vous avez aimé cet article, souscrivez au feed rss du blog afin de rester au courant des mises à jours.

« Older entries