AIR FRANCE TOUSSE! Les agences Africaines de l’Ouest et du Centre doivent-elles s’enrhumer?

Air France a réalisé un bénéfice net en baisse de 60% d’Avril à Juin. Qu’à cela ne tienne le mammouth a plus d’une corde à son arc pour maintenir sa croissance. C’est ainsi que dans le passage au e-ticket, la compagnie aérienne a trouvé la justification à sa croisade vers la croissance par l’asphyxie des agences de voyage Africaines de l’Ouest et du Centre en réduisant de 7% à 1% la rémunération des Agences après avoir arbitrairement et contre l’avis de l’IATA abaissé ce même taux de 9% à 7% en 2002. La fronde généralisée s’organisera-t-elle chez les voyagistes?..

Les symptômes

Air France serait moins grasse en ce moment. La pauvre boulimique n’a réalisé que 168 millions d’euros de bénéfice net et son chiffre d’affaires n’a progressé que d’environ 10% (hors effet dollars) pour atteindre la modique somme 6.288 milliards d’euros (plus de 50% du PIB du Cameroun). Qu’une minute soit accordée aux prières pour la rédemption de l’engraissée aérienne!

Mais qui a volé la graisse de la grasse?

La root-cause

La raison de cette contre-performance intégrée dans le budget prévisionnel de la compagnie est la hausse du pétrole. La facture pétrolière sur le dernier trimestre s’est établie à 1,36 milliard d’euros soit une hausse de 266 millions d’euros par rapport à la même période un an plus tôt. A ce problème, Ai France n’a pas tardé à trouver une solution s’inscrivant clairement dans le plan « challenge 10 ».

Aux grands maux, les grands remèdes ou l’asphyxie des agences africaines !

Sous l’impulsion de l’IATA, Air France s’est donné pour objectif d’atteindre le zéro personnel de vente au sol papier grâce au e-ticket (75% du personnel d’Air France est du personnel au sol et majoritairement du personnel de vente) . Aussi depuis le 1er juin, 100% des billets sont électroniques. Ceci permet au groupe de réaliser des réductions de coûts considérables sur les coûts de structure comme ils disent. Et à ceux qui subodorent que le client final pourra bénéficier de cette productivité, Il faut rappeler que cette même mesure avait été imposée aux voyagistes français en Avril 2005. Croyez-vous que cela a stoppé l’inflation tarifaire ? Que nenni ! On a bien assisté à une hausse des tarifs là où la compagnie est majoritaire sur son marché. Air France à bien l’intention d’empocher les 6% de rémunération des agences et, conformément à sont plan « challenge 10 », d’augmenter de 2% le prix des billets en été et 2% en hiver.

L’argument du billet électronique est-il recevable alors que le taux d’équipement Internet des foyers en Afrique est de l’ordre de 1% ??? L’objectif non avoué de Air France est clairement de profiter de l’avancée technologique qu’est Internet pour augmenter ses bénéfices au détriment de ceux qui l’on fait devenir ce qu’elle est aujourd’hui ! (NDLR : Air France réalise ses meilleurs chiffres d’affaires par passager sur les lignes africaines. Les tickets pour l’Afrique sont, en effet, réputés, pour être parmi les plus chers du monde pour des distances qui ne sont pas les plus longues et une qualité de service pas toujours à hauteur du coût. )

Les anticorps ou la réaction des Agences

Face à ce très clair abus de position dominante aux conséquences désastreuses (NDLR : Air France va contraindre 70% des agences à fermer boutique. Ce qui entraînera la disparition de 3000 à 5000 emplois), quels moyens d’action reste-t-il aux agences de voyage ?

Lorsque Air France avait baissé le taux de commission de 9 à 7% en 2002, les agences sénégalaises avaient été les seules à saisir la justice de leur pays, pour que la rétribution revienne à son ancien niveau. Après plusieurs années de bataille, la justice leur a donné raison au mois de mai dernier.

Ainsi, dans ce combat, les agences de voyage comptent sur le soutien des autorités politiques qui doivent s’impliquer pour la préservation des emplois créés par ces agences qui contribuent à l’équilibre social. La crainte est d’autant plus grande que si Air France réussit à imposer cette rémunération, d’autres compagnies risquent d’emboîter le pas

Mais pourquoi ne pas retourner la couleuvre à Air France qui a, en quelque sorte, rendu aux agences leur liberté de prescripteur. Ça devrait être un retour vers leur vrai métier : le conseil et l’expertise. Un conseil et une expertise que les voyagistes pourraient désormais appliquer ailleurs qu’auprès d’une compagnie dont ils représentent une part importante du chiffre d’affaire.

Paul & Mick

Si vous avez aimé cet article, souscrivez au feed rss du blog afin de rester au courant des mises à jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :